C’est la rentrée…

media_xl_949938

Et ma première rentrée en tant que membre du législatif. Après huit années passées auprès de Charles Picqué, je rejoins aujourd’hui mes nouveaux collègues députés sur les bancs parlementaires au sein de différentes assemblées.

Depuis le 7 juin, je suis élue, grâce à votre soutien, au Parlement bruxellois. Entretemps, j’ai également été désignée à la Communauté française et au Sénat. Voici un bref aperçu des commissions dans lesquelles je siègerai pendant les cinq années à venir.

parlbxl_icone1

Au Parlement bruxellois

Le travail parlementaire, dont l’essentiel s’effectue en commission et en séance plénière consiste principalement dans le contrôle de l’action du gouvernement au travers de questions orales, écrites ou demandes d’interpellation mais aussi par des propositions d’ordonnance sur des thématiques diverses. Au Parlement bruxellois, c’est surtout au sein de la « Commission des affaires économiques, chargée de la politique économique, de la politique de l’emploi et de la recherche scientifique » que je concentrerai mon action. Tout en restant vigilante naturellement aux autres matières d’intérêt bruxellois.



logo_parlementcommunautefrancaise1

Au Parlement de la Communauté française

Notre état fédéral a établi des ponts entre les différents niveaux de pouvoirs. 19 membres du Parlement bruxellois sont ainsi appelés à siéger au Parlement de la Communauté française à côté des 75 députés wallons. Les compétences de la Communauté française s’exercent au profit de la Wallonie et des francophones de Bruxelles et c’est en «  Commission Education » au sein de ce Parlement que je siègerai principalement. Je m’y attacherai tout naturellement à défendre, outre un enseignement de qualité pour tous les enfants, les spécificités de notre Région en la matière.


senat_icone1

Au Sénat

Un autre pont a également été établi entre le Parlement de la Région bruxelloise et l’Etat fédéral par le truchement des sénateurs de Communauté. C’est la volonté d’une meilleure représentation des intérêts des Communautés et des Régions au sein de l’Etat fédéral qui a présidé à la réforme du Sénat en 1993. Ainsi, à côté de ses 40 élus directs, le Sénat accueille 21 sénateurs de communauté (10 désignés par le Parlement de la Communauté française, 10 par le parlement flamand et 1 sénateur désigné par le Parlement de la Communauté germanophone). Désignée au Sénat par le Parlement de la Communauté française, je siègerai donc dans les Commissions « Intérieur et affaires administratives » ainsi que des « Finances et affaires économiques ».


Trois assemblées différentes, trois niveaux de pouvoir et de compétences différents mais autant d’occasions de travailler au service des Bruxellois, des Francophones et du pays
.

Posted in Meltingpot.