Bombe démographique bruxelloise !

ecole_bruxelles2Interpellation à Marie-Dominique Simonet, Ministre de l’Enseignement obligatoire relative aux « différentes études portant sur le manque de places dans les écoles bruxelloises » – Séance plénière du 18 novembre 2009

Madame la Ministre,

Je reviens sur un sujet qui occupe de manière récurrente les débats de notre parlement.

En septembre dernier, le délégué général aux droits de l’enfant lançait un cri d’alarme sur le risque de manque de places dans les écoles maternelles et primaires . Le journal Le Soir du 2 novembre dernier publiait un article intitulé « La bombe démographique bruxelloise – les pouvoirs publics ne sont pas suffisamment préparés » qui soulignait la difficulté de connaître l’ampleur du problème. Or le temps presse car le pic démographique sera atteint dans dix ans et c’est dans cet intervalle que nous commencerons à en sentir les effets.

Depuis plusieurs années, les communes bruxelloises connaissent une explosion du taux de la natalité dont les premières conséquences furent déjà perceptibles lors de la dernière rentrée scolaire. La question n’est donc pas purement théorique. Je retiens de vos précédentes réponses que deux études sont actuellement en cours. L’une avait été demandée par votre prédécesseur au Conseil général de concertation de l’enseignement secondaire et l’autre, au Conseil général de l’enseignement fondamental pour le maternel et le primaire.

Quand ces études seront-elles disponibles et quelles suites y réservera-t-on ? Pour quelle raison ces données nécessitent-elles une étude et ne sont-elles pas immédiatement disponibles ? Autrement dit, pourquoi n’existe-t- il pas un cadastre du nombre de places disponibles dans les écoles bruxelloises ?

Par ailleurs, la ministre Evelyne Huytebroeck, présente dans les exécutifs bruxellois et communautaire, propose d’organiser une conférence interministérielle pour évoquer toutes les conséquences de l’essor démographique, au-delà de l’aspect strictement scolaire. Que pensez- ous de cette proposition ? Avez-vous déjà eu des contacts avec la ministre ?

Vous aurez compris que cette situation nous inquiète. Si nous n’agissons pas immédiatement, nous ne serons bientôt plus en mesure de garantir, dans notre capitale, les services que nous devons à notre population en matière d’éducation.

Lire la réponse du Ministre.


Posted in Parlement de la Communauté Française.