Inscriptions: en route vers un système équitable et efficace…

Les Ministres de l’Olivier ont trouvé hier un accord sur les principes qui devront être contenus dans le futur « décret incriptions ».

classe

Bonne nouvelle: le nouveau projet semble réellement solutionner le problème des inscriptions multiples, tout en préservant l’objectif de mixité sociale. Autre objectif annoncé: gràce à un logiciel, la Commission interréseaux des inscriptions (Ciri) devra trouver une école pour tous les élèves dont le premier choix n’a pas été honoré en veillant à placer chaque enfant au plus près de son premier choix.

Alors comment ça marche?

Les parents qui doivent inscrire leur enfant en première secondaire se rendent dans l’école de leur choix pour inscrire leur enfant.

La période d’inscription est la même pour tous (deux semaines, entre Carnaval et Pâques).

S’ils soupçonnent que cette école sera fort demandée, ils remplissent sur place un formulaire d’inscription standardisé, indiquant par ordre de préférence les autres écoles qui leur conviendraient au cas où leur premier choix ne serait pas honoré.

Ensuite, on distingue les écoles qui étaient effectivement complètes à la rentrée de septembre 2009 et les autres.

  1. Dans les écoles qui n’étaient pas complètes en 2009 (= 90% des écoles!),=> si la demande ne dépasse pas l’offre, pas de problème, tout le monde est inscrit.=> si la demande devient supérieure à l’offre, l’école classe les élèves qui ont fait d’elle leur premier choix en fonction de critères objectifs, en veillant à satisfaire la demande d’enfants provenant d’écoles moins favorisées à concurrence de 20 % des places disponibles, pour autant que la demande existe. L’école envoie la liste des élèves en surnombre à la Commission interréseaux des inscriptions (Ciri) pour qu’elle exerce sa mission au bénéfice de ces élèves.
  2. Dans les écoles qui étaient complètes en 2009, le système est le suivant:

=> 60% sont attribuées par l’école elle-même: l’école classe les élèves qui l’ont choisie comme 1er choix en fonction des critères,

=> 20 % des places disponibles sont réservées à des enfants provenant d’écoles moins favorisées, pour autant que la demande existe.

=> les 20 % de places restantes seront gérés par la Ciri au bénéfice des élèves dont le premier choix n’a pas été satisfait, en veillant à placer chaque enfant au plus près de son premier choix.

Les critères de classement des écoles et de la Ciri ne font pas encore l’objet d’un accord définitif, attendu pour la semaine prochaine ou la suivante. Les principes retenus sont la proximité domicile-école, la proximité entre une école fondamentale où l’élève est inscrit et l’école secondaire visée, la poursuite de l’immersion, etc.

Le projet retient aussi l’importance d’une information préalable des parents et la mise en place d’un numéro vert.

Posted in Meltingpot, Parlement de la Communauté Française.