Conseil Communal du 18 décembre 2014

Un conseil communal chargé ce jeudi 18 décembre, pas moins de 6 questions m’ont été adressées par les conseillers communaux.

Une première question m’a été posée sur le brevet cycliste dans les écoles. Alors que le conseiller affirmait que les écoles de notre commune étaient peu encouragées à participer à l’initiative de passage du « Brevet du Cycliste », j’ai pu l’informer de l’implication des écoles en matière de mobilité.

En effet, chaque année de nouvelles écoles ixelloises s’inscrivent dans la démarche Plan de Déplacement Scolaire qui aborde toutes les thématiques liées à la mobilité, y compris la question du vélo. La commune soutient ces écoles dans leur démarche et dans la mise en œuvre de leur plan d’action. Cette année, c’est l’école St Joseph Boondael qui bénéficie ainsi du brevet cycliste. L’année prochaine ce sera l’Institut René Cartigny et les écoles 2 et 14 (Groupe Scolaire Sans Souci).

J’ai également pu informer le Conseil Communal que les services communaux travaillaient depuis septembre 2014 sur la mise en place d’une action destinée aux écoles dès la rentrée 2015, dans le cadre de la semaine de la Mobilité. Ce projet prendra la forme d’une matinée proposant aux élèves de 6ème primaire un circuit balisé à travers la commune à parcourir à pied ou à vélo, ponctuée d’une collation et d’une visite culturelle.
Cela permettra notamment aux écoles de faire le point sur la connaissance de la pratique du vélo parmi leurs élèves, dans l’idée ensuite de les inviter à s’inscrire dans l’initiative des brevets cyclistes. Sur Ixelles, on soupçonne en effet qu’il doit exister de fortes disparités dans la pratique du vélo entre les élèves des différentes écoles. L’opération de septembre 2015 nous permettra de mieux appréhender ces réalités et d’aller plus loin dans le développement de politiques d’éducation au vélo adaptées.

Nous sommes par ailleurs en contact avec la Région à ce sujet et nous attendons que le Ministre détermine les modalités du prochain appel à projets en la matière.

La seconde question concernait les défauts de paiement de certains locataires des logements communaux et plus particulièrement les procédures de rappels et l’accompagnement mis en place par la commune dans ces cas là. J’ai ainsi informé le Conseil communal de la procédure suivie par les services communaux : Rappels, proposition de plans d’apurement, médiation de dette avec le CPAS,  et dans les cas les plus extrêmes (heureusement rares) contentieux et procédure d’expulsion. Dans la majorité des cas, les plans d’apurement sont respectés.

La troisième question concernait l’organisation des sens interdits dans le quartier de St Boniface. J’ai rappelé que quelques changements de circulation ont eu lieu lors du réaménagement en sens unique de la Rue de la Paix et de la Chaussée de Wavre. L’objectif était de faciliter les déplacements dans ce quartier commerçant en élargissant les trottoirs, en créant un contre-sens cyclable, tout en conservant une capacité de stationnement confortable pour les résidants rue de la Paix. 

Le choix du sens de circulation était contraint par la giration des camions de grand gabarit qui est uniquement possible dans le carrefour rue de la Paix/chaussée de Wavre venant de la direction de la chaussée d’Ixelles.

Néanmoins, le Collège étudiera prochainement différentes pistes pour améliorer le plan de circulation actuel.

La quatrième question avait pour sujet l’aménagement d’une zone « Kiss and Ride » à la rue Cans, devant l’école De Wimpel. Le conseiller communal s’inquiétait de la suppression des 3 arceaux vélos actuellement en place. Avec ma collègue Nathalie Gilson, nous avons pu rassurer le conseil communal, les arceaux communaux sont seulement déplacés sur le trottoir devant l’école, suite à la demande de l’établissement de bénéficier à la fois d’un « Kiss and Ride » pour les parents, et d’un emplacement pour les bus scolaires stationnés là en journée. Ces deux dispositifs n’étaient possibles qu’en déplaçant les arceaux vélos de quelques mètres (mais sur le site de l’école), permettant ainsi de répondre aux besoins de tous les usagers.

La cinquième question qui m’était adressée, portait sur la mobilité dans le quartier des avenues Ernestine, Jeanne et Maurice. La majorité des points soulevés relevaient de la gestion du chantier Buyl par la Région,  j’ai donc rappelé les objectifs et projets régionaux menés dans ce quartier en concertation avec la commune ainsi que l’information apportée aux commerçants de ce quartier.

J’ai toutefois également informé le conseil du fait que, lors des comptages menés récemment par la commune, nous avons constaté qu’en dehors même de la question de la fermeture du bas de l’avenue Buyl, l’avenue Maurice accueille un trafic de plus de 5.500 véhicules par jour, soit un flux de voitures excessif par rapport à son statut de voie interquartier.

Une part non négligeable de ce trafic provient de Delta et percole dans le quartier du cimetière d’Ixelles pour éviter les carrefours saturés de la moyenne ceinture. Le pont Fraiteur connaît un flux journalier de 20.000 véhicules, soit deux fois plus que le trafic du boulevard de la Plaine qui devrait pourtant être la voirie « principale » pour accueillir ce type de trafic. Etant donné l’obligation de tourner à droite au débouché sur la moyenne ceinture, le boulevard de la Plaine ne peut jouer son rôle.

Il s’agit d’un dossier complexe qui n’est malheureusement pas nouveau. Il va de pair avec l’enjeu du développement du site de Delta, ainsi que de l’avenir du débouché de l’autoroute E411. Même si ces questions dépassent largement le seul cadre communal, nous devons être vigilants car l’impact en matière de mobilité sur tout le quartier du cimetière d’Ixelles est particulièrement important.

La sixième question, enfin, concernait les dernières évolutions du chantier boulevard Général jacques – Avenue Adolphe Buyl.

Au sujet du boulevard Général Jacques, j’ai rappelé la procédure d’urbanisme en cours (demande de permis par la région, concertation, test de circulation, négociation), les résultats globalement positifs du test de circulation et les demandes de la commune en terme d’aménagement de cet axe. 

Concernant l’avenue Buyl j’ai rappelé que les résultats du test, présenté lors d’un conseil communal précédent, sont assez négatifs (problème de remontée de file chaussée de Boondael, augmentation du trafic rue Maurice). Le collège a donc ouvert la discussion avec le Ministre en vue de permettre à nouveau le double sens dans l’avenue Buyl dans le cadre réaménagement définitif qui suivra les 6 prochains mois de travaux effectués par Vivaqua.

Un dernier conseil communal 2014 intense …avant des vacances bien méritées ;)

Posted in Conseils communaux, Ixelles.