La création d’un centre de crise à Bruxelles

À M. RUDI VERVOORT, MINISTRE-PRÉSIDENT DU GOUVERNEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE, CHARGÉ DES POUVOIRS LOCAUX, DU DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL, DE LA POLITIQUE DE LA VILLE, DES MONUMENTS ET SITES, DES AFFAIRES ÉTUDIANTES, DU TOURISME, DE LA FONCTION PUBLIQUE, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA PROPRETÉ PUBLIQUE.

Concerne: La création d’un centre de crise à Bruxelles.

A la suite des attentats du 22 mars 2016, certains dysfonctionnements au niveau de la communication entre les organismes fédéraux et la Région bruxelloise ont été pointés du doigt. En effet, une décision de fermeture du métro avait été prise et transmise par la police fédérale aux directions provinciales, mais n’était pas parvenue à la STIB, avec les conséquences que nous connaissons tous.

Une commission d’enquête a été mise en place après les attentats afin de pointer et résoudre les problèmes de procédure décisionnelle rencontrés ce jour-là.

La sixième réforme de l’État a renforcé les compétences régionales en matière de sécurité et de prévention. En date du 2 février 2017, le gouvernement bruxellois a approuvé son Plan global de sécurité et de prévention (PGSP), grâce auquel notre Région connaît un nouvel élan en matière de sécurité.

Ce plan prévoit la mise en place d’un centre de communication et de crise régional intégré, hébergeant la centrale de secours de l’aide médicale urgente et des services d’incendie et le centre d’information et de communication, ainsi que différents opérateurs régionaux liés à la sécurité et à la mobilité, comme le Service d’incendie et d’aide médicale urgente (Siamu), Mobiris et la STIB.

Où en est la création du centre de communication et de crise régional intégré ? Où sera-t-il installé ? Quels sont les moyens budgétaires affectés à ce projet ? Quel est le calendrier de sa mise en place ?

Lire la réponse du Ministre-Président :

Posted in Parlement régional bruxellois.