Gratuité des musées

Question orale de Caroline Désir à Fadila Laanan, Ministre de la Culture, de l’Audiovisuel, de la Santé et de l’Égalité […]

lire la suite

Pratiques politiques et commerciales interdites dans les écoles.

L’article 41 du Pacte scolaire énonce que « toute activité et propagande politique ainsi que toute activité commerciale sont interdites dans les établissements d’enseignement organisés par les personnes publiques et dans les établissements d’enseignement libre subventionnés ». Il est essentiel que l’école reste un lieu de promotion du savoir, dépouillé de toute intrusion de publicité politique ou commerciale. C’est un principe que nous nous devons de faire respecter. Il nous est revenu que cette interdiction a été transgressée par un directeur d’une école catholique de la région namuroise, à la veille d’élections auxquelles il était lui-même candidat. Dans une publication émanant de l’association des anciens de cette école, ce directeur évoquait les « mesures calamiteuses » prises en matière d’enseignement et appelait l’électeur à « s’en souvenir dans l’isoloir le 7 juin 2009 ».

lire la suite

Introduction de carte de payement mobile dans les écoles

J’ai pris connaissance par la presse de l’introduction prochaine du système de paiement mobile Ping Ping dans une première école de la Communauté française. Ce système sur lequel mise Belgacom pour diversifier ses services permettra ainsi à près de 2 000 élèves d’effectuer leurs achats au moyen d’une puce collée sur leur gsm. Cette nouvelle technologie réduira sans aucun doute considérablement la charge administrative de l’école et permettra probablement d’endiguer les phénomènes de racket, comme le rappelait le directeur général du centre scolaire.

lire la suite

Le point sur le dossier « Augmentation de la population bruxelloise et offre scolaire »

Quelques chiffres éloquents… On le sait, Bruxelles connaît une croissance de population spectaculaire. Entre 2010 en 2020, le Bureau du […]

lire la suite

L’aide à la Jeunesse et la lutte contre la pauvreté infantile

La lecture du récent rapport de l’Unicef « Les enfants laissés pour compte », cité par M. Prévot, est à l’origine de ma question. Dans ce document, on peut lire que la Belgique laisse « sombrer les enfants les plus vulnérables bien plus profondément que des pays tels que le Danemark, la Finlande, l’Irlande, la Suisse ou les Pays-Bas ». Ces observations ne sont malheureusement pas différentes de celles qui avaient été formulées en juin dernier dans un rapport présenté par le Comité des droits de l’enfant des Nations unies.

lire la suite

Vers une école primaire sans points ?

En France, l’existence du système de notation est de plus en plus remise en cause au départ d’une pétition qui en demande la suppression. Cette pétition, lancée à l’initiative de plusieurs acteurs et spécialistes de l’éducation et du monde de la petite enfance, entend régler la souffrance scolaire qu’engendre un système de « sélection par l’échec », pour reprendre les termes d’un chercheur français qui a fait de cette suppression son combat.

lire la suite

Résultats de l’enquête PISA 2010

C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai pris connaissance des résultats de la dernière enquête Pisa qui compare tous les trois ans les savoir-faire des élèves de quinze ans en lecture, mathématiques et sciences. Cette enquête vise à mettre en évidence la manière dont les élèves exploitent ce qu’ils ont appris à l’école pour faire face à des défis concrets. Comme en 2000, les tests effectués en 2009 offrent une analyse détaillée des compétences des élèves en lecture et délivrent un indicateur permettant de lescomparer à des résultats plus anciens. Nous avons effectivement pris connaissance des derniers résultats, selon lesquels les élèves francophones ont progressé de 14 points enlecture, ce qui les situe sous la moyenne des pays membres de l’OCDE et juste au-dessus de la moyenne des pays membres de l’Union européenne.

lire la suite

Les tasks forces pour relever le défi démographique bruxellois

Il y a deux semaines, le gouvernement de la Communauté française s’est réuni avec ses homologues de la Région bruxelloise et de la Communauté flamande afin de se pencher sur la problématique de la démographie à Bruxelles et ses conséquences, notamment sur la construction de nouvelles écoles. Je ne peux que le féliciter de cette initiative. Je ne reviendrai pas sur l’urgence ni sur l’importance du problème. Nous avons eu l’occasion de vous interroger, ainsi que Mme Simonet, à de multiples reprises depuis le début de cette législature. L’étude menée par l’Ibsa, les perspectives dévoilées par le Bureau du plan et la situation sur le terrain nous montrent à quel point nous sommes proches de la saturation, et parfois audelà puisque, dans certaines communes, des écoles ont dû dispenser des cours dans des corridors, des réfectoires ou des salles de professeurs.

lire la suite

Avenir de l’AR La Brise de Watermael Boitsfort

La décision de fermer une école est lourde de conséquences tant du point de vue humain que symbolique, tout spécialement dans le contextedu boom démographique bruxellois actuel. L’annonce brutale de cette fermeture nous avait paru difficilement compréhensible alors que le gouvernement venait d’annoncer la création de plus de 5 600 nouvelles places à Bruxelles dans les prochaines années. Comme il est logique dans ce genre de situation particulièrement tendue et émotionnelle, les réactions ont été nombreuses et les informations se sont entrechoquées, voire contredites.

lire la suite

Avenir de l’AR La Brise et l’offre scolaire à Bruxelles

Nous avons également accueilli avec soulagement la décision du gouvernement de la Communauté française d'hier, de suspendre la fermeture de La Brise et de lier la future décision portant sur l'avenir de La Brise à de nouvelles études, et surtout à une concertation avec la Région bruxelloise.

lire la suite